Une lutte à l’infini

Trois combats avec l'ange 2017

“Performance dramaturgique et musical pour acteur et violoncelliste sur les thèmes de la Lutte avec l’Ange et de la Rencontre avec l’Esprit. D'après les auteurs Blaise Cendrars, Paul Claudel et Léon Tolstoï et les compositeurs Zoltàn Kodàly et Peteris Vasks. ”

Une lutte à l’infini

Dans la veine d’AUGUSTIN PASSE AUX AVEUX, le WAKAN continue de creuser le sillon de sa réflexion artistique sur les témoignages poétiques des grands écrivains au sujet du phénomène, mystérieux, intime complexe et insaisissable de la conversion spirituelle et de la Lutte avec l’Ange.

Après Saint Augustin, il interroge cette fois la quête et les cheminements complexes de Blaise Cendrars (1887-1961), Paul Claudel (1868-1955) et Léon Tolstoï (1828-1910).
L’occasion de provoquer un dialogue mystique inattendu mais pertinent entre trois grandes pages de la littérature mondiale: Les Pâques à New York (1912), Ma conversion à Notre Dame (1913), et Anna Karenine (1877 – chapitres XII,XIII et XIX de la Huitième Partie)
Pour ponctuer et faire respirer la dramaturgie, pour de surcroît donner une voix à l’Indicible, le violoncelle de Clémence Baillot d’Estivaux sera une métaphore ou une allégorie de la réponse bienveillante de l’Esprit à l’âme humaine tourmentée. Avec pour partitions la Sonate pour violoncelle seul opus 8 (1915)1 du Hongrois Zoltàn Kodàly (1882/1967), partition virtuose, longtemps considérée « injouable », inspirée de thèmes folkloriques hongrois, et Gramata Cellam (Le livre) (1978) du Letton Peteris Vasks.

1 On peut écouter cette sonate sur YouTube en cherchant « Janos Starker – Kodaly Cello Solo Sonata »

Durée du spectacle : 60 mns afficher plus

Conception, adaptations et mise en scène

DOMINIQUE TOUZE sur une idée originale de Clémence Baillot d'Estivaux

Le Comédien

DOMINIQUE TOUZE

La Musicienne

CLEMENCE BAILLOT D'ESTIVAUX violoncelle, chant et jeu

Retour en haut