LA CONF’ À DONF

Conférence Massivement survitaminée 2021
LA CONF’ À DONF

D’où venaient les troupes qui, les premières, s’y aventuraient ? De quelles sortes d’hommes et de femmes étaient-elles le rassemblement ? Quels rêves et ambitions poursuivaient-elles ? Quel répertoire diffusaient-elles ? Soumis à quels types de censures ?
Quels publics rencontraient-elles ? Quelle qualité d’accueil leurs réservait-on ? Diffusaient-elles des idées nouvelles, voire subversives, ou s’adaptaient-elles à ce que ces publics enclavés attendaient de recevoir ?

L’ambition est de réussir à convertir en récit  rocambolesque ce Massif central théâtral : de Louis XV qui autorise enfin l’édification de théâtres en provinces à Napoléon qui invente les « arrondissements théâtraux » ; se déroule la saga des « troupes brevetées ou sédentaires » destinées aux « routes principales » par opposition aux « troupes nomades ou secondaires » condamnées aux « routes profondes ». Sitôt passé l’élan libérateur de la Révolution Française le contrôle se resserre autour d’institutions autoritaires et suspicieuses, avec l’obligation perpétuelle de rendre-compte.

Que d’aventures !…. Celle des comédiens recrutés pour des emplois et non pour des rôles, celle des chefs de troupes en perpétuelle banqueroute, celle des répertoires hétéroclites et sans fin décrits à foison sur des affiches à rallonge, celle des piteuses tournées de villages, celle des petites gloires éphémères mais si douces à vivre, celle de la concurrence déloyale avec les grandes vedettes descendues des illustres théâtres parisiens, celle des famines, des séjours en prison, des coups-bas, des coups tordus, des félonies familiales, des abandons en rase-campagne, des naufrages des coches d’eau sur l’Allier, le Tarn, la Loire ou la Dordogne…

UNE CONFÉRENCE SURVITAMINÉE, illustrée d’un florilège d’iconographies improbables et inédites (affiches, plans de reconstitution de lieux, cartes des itinéraires…), destinée à mettre en perspective cette histoire totalement inconnue d’une « proto-décentralisation », sur un territoire immense, et pourtant cohérent par sa géologie et son caractère insulaire de forteresse à conquérir.

Une écriture érudite et très sérieusement documentée, mais aussi poétique et personnelle, intime et drolatique, qui sera le fruit de la réflexion introspective d’un « acteur héritier », lointain dépositaire de cette généalogie enfouie dans la mémoire des archives.

Chaque conférence sera adaptée et ciblée en fonction de son lieu d’accueil, en faisant la part belle à l’histoire particulière et aux anecdotes locales.

 

GUILLAUME BONGIRAUD, fidèle compagnon artistique composera pour l’occasion un univers sonore et une création musicale évoquant, ou convoquant, les paysages sublimes et singuliers du Massif et les musiques traditionnelles qui depuis le XIXème siècle composent son identité artistique.

Un rapprochement, en guise de clin d’oeil ,entre les errances des théâtreux de campagne et celles des musiciens routiniers. Guillaume m’accompagnera en scène pour cette conférence poétique très personnelle.

Durée du spectacle : 1h30 afficher plus

Création musicale, univers sonore, violoncelle

GUILLAUME BONGIRAUD

Auteur, Metteur en scène et interprète

DOMINIQUE TOUZÉ

D'après les travaux des historiens

Cyril Triolaire, Philippe Bourdin et Romuald Feret

Retour en haut