Vous avez dit classique ?

La plupart des créations du Wakan s’inspirent d’œuvres ou d’auteurs considérés comme classiques, comme appartenant, selon Malraux , au patrimoine de l’humanité. Or paradoxalement, le Wakan n’a jamais « monté un classique ». Pourquoi ?

Une maison dangeureuse:duo hommes:Histo

Par sa formation intellectuelle et universitaire, l’imaginaire de Dominique Touzé est pétri des grands textes de la littérature européenne, longuement ruminés jusqu’à constituer un socle presque obsessionnel pour chacune de ses créations. A l’opposé de l’auteur qui compose sur la page blanche, Dominique Touzé « sur-écrit » sur les pages noircies des écritures qui l’ont précédé et qui l’ont bouleversé. C’est pourquoi il compare son mode d’écriture au principe du palimpseste : superposer une écriture nouvelle sur une écriture ancienne que l’on a grattée, meurtrie mais dont les traces restent visibles ou inconscientes.
Il s’explique :
« Mes textes-monuments, je les mange, je les mâche, puis en reconstitue une forme nouvelle, intime et brutale, sans me soucier qu’elle paraisse originale ou contemporaine.
Iconophage ! Ces œuvres, contemporaines de tous les temps, si souvent mal-nommées / mal-aimées « classiques », je les passe au crible de ma mémoire. Interprétées, transposées, détournées, elles résonnent sur le plateau comme un terrifiant défi lancé vers elles-mêmes, mais surtout à moi-même.
Iconophage ! Cet exercice parfois sacrilège fait des textes des autres un sujet en moi, mon espace intime de création.
Je les décompose et recompose, mes textes-racines. Dompteur du temps, je les dévore et les sur-invente. Je déroule le fil d’Ariane qui relie leur passé à mon aujourd’hui.
Certes Thésée trompe, abuse, usurpe Ariane, mais en dépeçant le Minotaure, il peut s’arracher du Labyrinthe. Classique, vous avez dit classique ?!… »

 

Palimpseste définition cf Robert : Parchemin que l’on a gratté, raclé, émietté – voire mâché ; dont on a effacé la première écriture pour écrire par-dessus un nouveau texte… Pour que de nouvelles impressions, de nouveaux sentiments se superposent aux anciens, et les masquent.

 

Retour en haut